Partager Maintien dans l'emploi par email

Maintien dans l'emploi

Le processus de maintien dans l'emploi intervient lorsqu'un handicap survient ou s'aggrave chez un agent. Le FIPHFP accompagne les employeurs publics afin de leur permettre de mettre en place les aménagements et adaptations nécessaires pour maintenir leurs agents dans l'emploi.

Il peut prévoir les actions suivantes :

  • études et bilans de compétences,
  • formation,
  • aménagements et adaptation de poste de travail,
  • aides aux trajets (professionnels ou domicile/travail),
  • changement éventuel de poste.

Dans ce cadre, l'accompagnement du   peut prendre la forme de versements d'aides financières, de mise à disposition de compétences d'organismes partenaires et/ou de diffusion d'informations.

Le Fonds finance également des aides techniques :

  • à hauteur de 10000€ pour les aménagements de type fauteuil ergonomique, outils de bureautique, véhicule professionnel,
  • à la hauteur de 5000€ pour les études relatives à ces aménagements.

Question / Réponse

  • Question

    Que se passe-t-il si un agent en situation de handicap ne peut être maintenu dans ses fonctions ?

    Réponse

    Tout doit être mis en œuvre pour maintenir l’agent inapte à son poste. Le médecin de prévention aidera l’employeur à examiner les possibilités d’aménagements et d’adaptations du poste et à obtenir des aides financières. Mais lorsque l’agent n’est plus en mesure d’exercer ses fonctions, deux cas de figure :

     

    • lorsque les nécessités du service ne permettent pas d’aménager ses conditions de travail : la collectivité peut l’affecter sur un autre emploi relevant de son grade ; 

    • toute activité professionnelle ne lui est pas interdite : l’administration lui propose, après avis du comité médical, de demander son reclassement dans un emploi relevant d’un autre corps ou cadre d’emplois. L’agent peut alors accéder à ce nouveau corps ou cadre d’emplois par la voie du détachement ou de concours ou examens professionnels aménagés.