Aller au contenu principal

Partager Deux groupes de travail pour développer l’apprentissage en Bourgogne-Franche-Comté par email

Deux groupes de travail pour développer l’apprentissage en Bourgogne-Franche-Comté

Jeudi 14 avril, le FIPHFP a organisé, en Bourgogne-Franche-Comté, deux groupes de travail pour développer l’apprentissage : l’un spécifiquement dédié au Service Public de l’Emploi (SPE  : Pôle Emploi & Cap Emploi), l’autre à destination des centres de gestion de la Fonction publique territoriale (CDG).

L’apprentissage des personnes en situation de handicap reste encore trop peu développé en Bourgogne-Franche-Comté. Ces rencontres avaient donc pour objectifs de trouver des modalités très opérationnelles de développer le nombre de personnes en situation de handicap bénéficiant de parcours via l’apprentissage dans la Fonction publique, et notamment la Fonction publique territoriale. 

Un premier groupe de travail avec les conseillers à l’emploi

Un premier constat met en avant la question de l’alternance pour les publics en situation de handicap comme levier intéressant mais avec encore des freins sur les formations en alternance (qui renvoient à la scolarité et les difficultés de mise en œuvre face à des nécessités d’éloignement).  

Il est nécessaire d’accompagner la réflexion des demandeurs d’emploi en situation de handicap notamment concernant les modalités d’accès à l’apprentissage et d’accompagner la mise en œuvre du projet : rapprochement avec le CFA , organisation familiale, transports, fatigabilité. Il est donc pertinent de venir informer les personnes tout au long de leur parcours notamment via les conseillers lorsqu’ils sont dans les dispositifs d’orientation : Dispositif Amont de la Qualification (DAQ),  INCLU’PRO ou encore sur des dispositifs  services civiquesParcours Emploi Compétence (PEC). 

Les conseillers à l’emploi soulèvent également le manque de visibilité des offres des employeurs publics afin de permettre la construction du projet et du positionnement des personnes en situation de handicap. Des rencontres entre les employeurs publics et le permettent de travailler de manière plus individualisée sur les parcours par exemple en utilisant des  Périodes de Mise en Situation Professionnelle (PMSMP), des PEC afin de sécuriser le positionnement en apprentissage. 

Il est souligné l’importance de se rapprocher du CFA qui va pouvoir accompagner la validation du projet de formation en apprentissage, en évaluant les besoins spécifiques des personnes afin d’identifier les possibilités d’adaptations du parcours.  

Un second groupe de travail avec les centres de gestion de la Fonction publique territoriale

Les centres de gestion ont partagé leurs bonnes pratiques et leurs difficultés pour inciter les collectivités à s’engager dans le recrutement d’apprentis en situation de handicap, puis une fois les offres acquises, de trouver des candidats. 

Ces travaux auront permis de poser une méthode de travail commune, avec un SPE qui informe et accompagne des demandeurs d’emploi en situation de handicap vers l’apprentissage, et les CDG, qui à partir des candidats proposés par le SPE, proposent de manière ciblée les candidatures aux employeurs publics.

Cette méthode de travail devrait être à la fois efficiente et sécurisante pour le parcours des personnes. Une prochaine rencontre permettra de fournir aux partenaires les outils et de caler les détails des modalités de partenariat en faveur de l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap.

< < Revenir à la liste des actualités