Aller au contenu principal

Partager « Cap sur les compétences, cap sur l’apprentissage » en Bourgogne-Franche-Comté par email

« Cap sur les compétences, cap sur l’apprentissage » en Bourgogne-Franche-Comté

Le 21 janvier 2022, le Tour de France du FIPHFP « Cap sur les compétences, Cap sur l’apprentissage » faisait étape en Bourgogne-Franche-Comté. Ce grand rendez-vous du FIPHFP , a rassemblé plus de 110 participants (employeurs publics, référents handicap, CFA , OPCO et acteurs locaux,…) autour du parcours de l’apprenti en situation de handicap.

En introduction à cette manifestation, Sophie Brodiez, Secrétaire générale de l’Établissement public FIPHFP a rappelé que le développement de l’apprentissage est une des priorités du FIPHFP et de l’État. Des efforts conséquents sont mis en œuvre pour renforcer la visibilité des offres en apprentissage et améliorer la prise en charge financière. Fabrice Geurts, Directeur Territorial au Handicap Bourgogne Franche-Comté du FIPHFP a quant à lui rappelé l’engagement du FIPHFP notamment en termes de moyens (cf le catalogue des interventions du FIPHFP et les aides consacrées à l’apprentissage). Enfin, Anne Marie Segaud, Déléguée Régionale Agefiph Bourgogne-Franche-Comté a insisté sur la priorité mise sur l’apprentissage, véritable tremplin vers l’emploi.

Utilisant le parcours de l’apprenti comme le fil rouge de la matinée, le webinaire a ensuite été rythmé par les témoignages d’employeurs publics, de Cap Emploi, de CFA , et de l’Agefiph sur :

  • L’accompagnement des demandeurs d’emploi vers l’apprentissage,  
  • La prise en compte des situations de handicap par le CFA  
  • L’appui du Référent Handicap Formation 
  • L’accueil de l’apprenti en situation de handicap par l’employeur

Le premier témoignage était consacré à l’accompagnement des demandeurs d’emploi vers l’apprentissage. Céline Gojon, Conseillère Emploi et Handicap du Cap Emploi de la Nièvre est revenu sur le travail autour du projet du demandeurs d’emploi. Ce travail de préparation en amont permet ensuite d’enclencher l’accompagnement sur le projet de formation. Le dispositif PAVA intervient également en complément. Pour que l’accompagnement soit réussi, il faut créer des liens et rassurer. Pour créer des liens entre les personnes et l’employeur, il est possible de faire des Périodes de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP). Ces PMSMP permettent de réaliser une immersion chez l’employeur de 2 à 4 semaines afin de vérifier le projet et les aptitudes de la personne. Elles sont mobilisables rapidement et sans coût pour l’employeur. Parallèlement, les liens entre employeurs et CFA sont également indispensables. Le Cap emploi se fait le relais entre employeurs et CFA , et, propose des rencontres avant, pendant, et après la signature du contrat. A chaque moment, il est possible d’ajuster les besoins de la personne et de l’employeur, par des adaptations simples, chez l’employeur comme au CFA . La réussite du contrat ne nécessite que très rarement des aménagements lourds. Dans la plupart des situations, l’aménagement est essentiellement basé sur le « bon sens » et l’échange entre les différents partenaires.

Le deuxième témoignage portait sur la prise en compte des situations de handicap par l’apprenti par Véronique Fauconnet, directrice pédagogique de l’alternance et référente Handicap au CFA Les Arcades/CFC Arcades Formation. Le rôle du référent handicap en CFA est très important. Ses missions sont de rendre la formation plus agile (effort d’adaptation), favoriser l’autonomie de la personne et sécuriser les parcours. De nombreux points sont à prendre en compte par le référent avant/pendant/en fin de formation. En amont, le référent doit repérer les situations (peu de personne coche la case RQTH en début de formation…), de préparer et anticiper l’accueil de la personne, et de mettre en place les aménagements dont la personne a besoin. Pendant la formation, il faut mettre en œuvre les moyens de compensation, aménager des conditions d’évaluation, et mobiliser des aides financières. En fin de formation, il s’agit de préparer la sortie de formation en favorisant l’insertion professionnelle de la personne, ou une poursuite d’études.

Céline Potiez, Chargée d'Etudes et Développement, Agefiph Délégation Régionale Bourgogne-Franche-Comté, est ensuite intervenue pour rappeler l’appui de la Ressource Handicap Formation (RHF). La RHF , qu’est-ce que c’est ? C’est une offre de services régionale et partenariale répondant à l’objectif général de favoriser l’accès des personnes en situation de handicap aux formations de droit commun et à sécuriser leurs parcours de formation. Son objectif ? Mettre au service des acteurs de la Formation Professionnelle des réponses pour permettre le développement de l’accessibilité globale des formations et la mise en œuvre d’adaptations individuelles des parcours de formation. La RHF propose notamment un programme de professionnalisation des acteurs de la formation professionnelle porté par Emfor et comportant des modules gratuits dédiés au handicap.

Enfin, l’accueil d’apprentis en situation de handicap par l’employeur a été abordé par Mathieu Chanliau, responsable des accompagnements individualisés à Ville de Dijon. La collectivité est engagée en faveur de l’apprentissage depuis de longue année. En 2021, Dijon a mené une grande campagne de recrutement passant de 30 offres à une centaine avec pour objectif 10% de contrat pour des personnes en situation de handicap. Au final, 14 candidatures de personnes en situation de handicap ont été reçues. 6 personnes ont été retenues. Une personne n’a pu être recrutée, faute de formation. L’objectif de 10% n’a donc été atteint… mais la ville de Dijon souhaite poursuivre cette dynamique et espère que cet évènement contribuera à l’orientation de plus de candidatures à l’avenir !

Le replay de cet événement est disponible sur la chaine Youtube du FIPHFP.

Merci à vous pour la qualité de ce webinaire, la richesse des témoignages et les ressources mises à disposition. Les référents handicaps sont effectivement des facilitateurs pour approcher les collectivités, avec un regard bienveillant sur le handicap. Il serait intéressant que les réseaux de référents handicap puissent rencontrer les structures qui accompagnent les bénéficiaires RQTH dans leurs projets d'insertion.

Une participante au Tour de France

< < Revenir à la liste des actualités