Déclarer son handicap

Lorsqu'un handicap survient au cours de la vie, il impacte votre parcours professionnel. Des aides et aménagements existent pour vous permettre de vous maintenir dans l'emploi.

Vers qui vous tourner pour identifier le handicap et trouver des solutions ?

Consultez le médecin du travail : il va pouvoir identifier la nature de vos difficultés. L’analyse de votre poste de travail est le préalable nécessaire à la mise en œuvre de solutions adaptées. L’employeur est alors tenu d’enclencher une démarche d’aménagement. Le médecin du travail joue un rôle pivot dans la démarche engagée : il intervient si nécessaire en étroite concertation avec les acteurs médicaux et sociaux, les experts techniques (ergothérapeutes, ergonomes, professions paramédicales). Ensemble, ils analysent la situation (espaces de travail, équipement, organisation du travail) et envisagent avec vous les solutions alternatives. Une fois ce bilan conjoint établi, le médecin du travail propose à votre employeur des ajustements, techniques et/ou organisationnels.

Quel impact sur votre parcours professionnel ?

Vous pouvez conserver le même poste ou un équivalent à condition qu’il fasse l’objet des aménagements préconisés par les spécialistes médicaux et les experts techniques. C’est la situation d’inaptitude. Vous pouvez occuper un poste différent au sein de la même organisation mais compatible avec vos capacités. Le cas échéant, vous pouvez bénéficier d’aides pour votre reconversion. C’est le reclassement.

Déclarer son handicap, c’est une nécessité pour qu’il soit pris en compte

L’apparition d’un handicap peut être mal vécu. Lorsqu’il diminue les capacités professionnelles, les conditions de travail ne sont plus adaptées à la nouvelle situation. Dans ce cas, il peut être souhaitable de faire reconnaître rapidement son handicap pour éviter de mettre sa santé et sa sécurité en danger. Des solutions existent pour mieux vivre cette situation professionnelle. Un seul préalable : en parler au médecin du travail. Sa consultation est couverte par le secret médical. Il saura conseiller sur la démarche la mieux adaptée et veillera à son bon déroulement. La déclaration du handicap vise surtout à faire valoir un statut, et donc à protéger l’agent. De son côté, l’employeur pourra solliciter l’appui du FIPHFP et organiser le maintien dans l’emploi.

Je suis malentendante et, sans mes prothèses, je n’entends pas du tout. Lorsque je suis arrivée, mes collègues téléphonaient pour moi, puis la mise en place de l’intranet a changé mon quotidien. Cependant, la question de ma participation aux réunions se posait encore. Grâce à l’appui du FIPHFP  , nous avons pu acquérir un appareil haute-fréquence qui me permet de suivre les échanges dans de meilleures conditions. Et maintenant, je peux me faire accompagner par un interprète, ce qui me donne l’assurance nécessaire pour m’impliquer davantage. Je suis beaucoup plus autonome.

Sophie Blandin, Rédactrice à la Mairie de Cholet

Pour toute demande d'information