Maintenir les agents en situation de handicap dans l'emploi

Les trois fonctions publiques sont aujourd'hui confrontées à des besoins croissants en matière de maintien dans l'emploi et de reclassement. Le processus de maintien dans l'emploi intervient lorsqu'un handicap se produit ou s'aggrave chez un agent.

Les actions suivantes, appuyées par des professionnels, peuvent être engagées :

  • études et bilans de compétences,
  • formation,
  • aménagements et adaptation de poste de travail,
  • aides aux trajets (professionnels ou domicile/travail),
  • changement éventuel de poste.

Les SAMETH (Services d'Appui au Maintien dans l'Emploi des Travailleurs Handicapés)

Les SAMETH peuvent accompagner gratuitement les employeurs publics dans le maintien dans l'emploi d'agents en situation de handicap ou dont le handicap vient de survenir, avec des services d'information, de facilitation, de conseils et d'ingénierie.

« Notre action se situe à plusieurs niveaux », explique Marielle Girbal du SAMETH 31; « Il y a d'abord l'évaluation des capacités fonctionnelles de la personne concernée. Vient ensuite l'identification des moyens techniques de compensation qui peuvent être de nature humaine ou technique. Nous intervenons enfin pour sensibiliser le collectif de travail ».

Les Centres de gestion de la fonction publique territoriale

Les Centres de gestion de la fonction publique territoriale (CDG ) assurent, auprès des collectivités et des établissements publics employant moins de 350 fonctionnaires, ainsi que des agents non titulaires, une mission générale d'information sur l'emploi public territorial, y compris l'emploi des personnes en situation de handicap.

Ils gèrent le reclassement des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à leurs fonctions, soit par le maintien dans l'emploi, soit par le reclassement professionnel, dans le cadre du dispositif d'éligibilité aux soutiens et concours du FIPHFP.

Les ergonomes

L'ergonome intervient à la demande du médecin du travail. En collaboration avec la direction des ressources humaines et l'encadrement de l'agent, il fait des recommandations pour compenser la situation de handicap. Il peut être intégré à une organisation au sein de la direction des ressources humaines, mais il intervient le plus souvent comme consultant extérieur.

Son travail consiste à préconiser un aménagement de poste de travail d'un point de vue technique ou organisationnel, mais également à sensibiliser l'équipe, et à prévoir des actions de formation, s'il y a lieu.

Son intervention facilite également les demandes de financement auprès du FIPHFP, car il possède le savoir-faire administratif pour monter le dossier de prise en charge et solliciter les bonnes ressources pour sa mise en oeuvre.

Le réseau Comète France

Depuis sa création en 1991, Comète France a initié, dans des établissements et services de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR ), une prise en charge précoce de la réinsertion sociale et professionnelle des personnes victimes de graves traumatismes. Le FIPHFP travaille avec les acteurs du réseau Comète France pour accompagner les travailleurs en situation de handicap dans leur retour à l'emploi.

L'accompagnement des médecins coordinateurs de Comète France débute dès le début de la rééducation, avec un questionnement précoce sur le retour à l'emploi mené auprès de la personne, en lien avec l'équipe médical et son employeur. Comme l'explique Caroline Fouquier, coordinatrice Comète à Beauvais : « Pour les personnes auprès desquelles nous intervenons, il y a souvent un travail d'acceptation du handicap à mener. En proposant notre accompagnement, on contribue à dédramatiser le retour à l'emploi ».

Retrouverez les contacts des coordinateurs Comète France