Maintien dans l'emploi

Le processus de maintien dans l'emploi intervient lorsqu'un handicap survient ou s'aggrave chez un agent.

Il peut prévoir les actions suivantes :

  • études et bilans de compétences,
  • formation,
  • aménagements et adaptation de poste de travail,
  • aides aux trajets (professionnels ou domicile/travail),
  • changement éventuel de poste.

Dans ce cadre, l'accompagnement du FIPHFP peut prendre la forme de versements d'aides financières, de mise à disposition de compétences d'organismes partenaires et/ou de diffusion d'informations.

Le Fonds finance également des aides techniques:

  • à hauteur de 10000€ pour les aménagements de type fauteuil ergonomique, outils de bureautique, véhicule professionnel,
  • à hauteur de 5000€ pour les études relatives à ces aménagements.

Témoignage : Maintien dans l'emploi - Conseil départemental du Var

Le lecteur multimédia peut être utilisé à partir de n'importe où sur la page en utilisant les touches suivantes :

  • p ou barre d'espace lecture / pause
  • s stop
  • r retour rapide de 10 secondes
  • f avance rapide de 10 secondes
  • c afficher / masquer les sous-titres
  • a activer / désactiver l'audio description
  • l afficher / masquer la langue des signes
  • m activer / désactiver le son
  • u ou 1 à 5 augmenter le volume
  • d ou 1 à 5 diminuer le volume

Transcription

Le maintien dans l’emploi

Marie-Claire Boutier, Référente insertion Maintien dans l’emploi, Conseil départemental du Var

Nous sommes dans une situation de personnel vieillissant et de fait nécessairement le maintien dans l’emploi s’est posé comme une évidence. dans notre manière d'appréhender le handicap dans la collectivité

Nathalie Dross, Déléguée aux employeurs publics et aux partenaires nationaux au FIPHFP

C’est important, en fait, que le FIPHFP puisse proposer des mesures d’accompagnement pour que la personne conserve son employabilité tout au long de sa carrière.

Le FIPHFP propose à la fois des mesures de compensation du handicap  mais aussi des formations dans le cadre de remplacement ou de repositionnement.

Marie-Claire Boutier, Référente insertion Maintien dans l’emploi, Conseil départemental du Var

Nous avons signé pour la première fois une convention avec le FIPHFP en 2013  et notre première convention a principalement été axée sur le maintien  dans l’emploi des agents en situation de handicap dans la collectivité  puisque pendant une période précédente nous avons embauché beaucoup d’agents en situation de handicap.

Nathalie Dross, Déléguée aux employeurs publics et aux partenaires nationaux au FIPHFP

Les employeurs ont en effet une obligation légale de rechercher des solutions de maintien ou de reclassement pour les agents. C’est soit, occuper son poste actuel mais avec des mesures type des aménagements de poste ou bien occuper d’autres fonctions  au sein de la même structure ou bien avoir un reclassement dans une structure externe  suite à l’avis, par exemple, du comité médical ou de la commission de réforme.

Marie-Claire Boutier, Référente insertion Maintien dans l’emploi, Conseil départemental du Var

Très rapidement, dès lors qu’on a eu des agents en situation de reclassement professionnel,  il y a eu une instance qui a été mise en place qui s’appelle «la cellule maintien dans l’emploi» dans laquelle on a déjà commencé à appréhender toutes ces situations justement d’impossibilité de se maintenir sur un poste  et effectivement, la première solution a été de dire : «Bah on reclasse les agents».  Or, on s’est rendu compte que reclasser les agents c’est très compliqué. D’abord pour les agents, qui ont acquis des compétences, un savoir-faire dans leur métier, ils sont souvent attachés à leur métier et que ça devient compliqué de les basculer sur quelque chose de tout à fait nouveau.

Sylvie Debarbieri, Assistante administrative, Conseil départemental du Var

Je suis rentrée au sein du conseil départemental en 2002  comme technicienne de surface. Mon état de santé s’est aggravé. En 2004, j’ai été reconnue travailleur handicapé donc on m’a changée de service, j’ai eu un aménagement de poste et donc j’ai intégré le secrétariat et il y a deux ans, mon état de santé s’est encore aggravé donc on a demandé avec mon responsable un aménagement de poste avec du matériel adéquat à mon handicap.

Alors j’ai eu un écran adapté, qui est plus grand, plus large,  un pupitre pour que je puisse mettre mes documents et le fauteuil. Et voilà maintenant tout va bien.

Claude Fogu, Responsable administratif, Conseil départemental du Var

Au quotidien ça se passe très bien. Le problème c’est que son mal, physiquement elle en souffre. Elle a très mal aux poignets et donc à partir de ce moment-là, j’essaye un petit peu de la préserver en essayant de lui dire : «Ecoute, ça tu peux le faire demain, ça tu peux le faire maintenant pour que tu puisses faire des efforts plutôt le jour où t’as moins mal.» A partir de ce moment-là, ça lui a permis d’être un peu plus libre dans sa tête.

Marie-Claire Boutier, Référente insertion Maintien dans l’emploi, Conseil départemental du Var

Grâce à la convention, là où on a pu avancer c’était, effectivement, toutes les mesures que le FIPHFP nous a proposé et notamment toutes les mesures d’aménagement de poste pour que l’on puisse déjà être, au préalable, sur un vrai maintien de l’emploi avant de changer d’emploi.  On a eu de très bons résultats puisqu’effectivement, en 2012 on était en dessous du seuil des 6 % et aujourd’hui sur la dernière déclaration donc au 1er janvier 2016, on déclare plus de 10% d’agents en situation de handicap.

A consulter également

Maintenir les agents en situation de handicap dans l'emploi

Les trois fonctions publiques sont aujourd'hui confrontées à des besoins croissants en matière de maintien dans l'emploi et de reclassement. Le processus de maintien dans l'emploi intervient lorsqu'un handicap se produit ou s'aggrave chez un agent.