Le FIPHFP et l'Agefiph restent mobilisés et renforcent leur plan de soutien pour sécuriser l’emploi des personnes handicapées

Actualité

Face au contexte de crise sanitaire, économique et sociale qui persiste, le FIPHFP et l'Agefiph confirment leurs engagements initiés au printemps 2020 pour maintenir l’égalité des chances en matière d’accès et de maintien dans l’emploi. Les deux structures ont décidé de prolonger leurs aides exceptionnelles d’urgence jusqu’au 30 juin 2021.

L’aide à l’exploitation est également ouverte à tous les travailleurs indépendants handicapés des secteurs en difficulté (restauration, culture…) et les aides exceptionnelles de l’Agefiph destinées à soutenir l’alternance sont quant à elles ouvertes jusqu’au 31 décembre 2021.

De plus, les travaux de convergence entre les aides de l’Agefiph et du FIPHFP avancent et se traduiront dès début mars par une augmentation des montants pris en charge par l’Agefiph sur deux aides. Ces travaux vont se poursuivre pour aboutir à une harmonisation sur davantage d’aides d’ici début 2022.

Les actions à destination des employeurs publics

Depuis mars 2020, le FIPHFP concentre ses actions d’accompagnement autour de trois enjeux clefs :

Favoriser le travail à distance dans de bonnes conditions

Conformément aux directives du Secrétariat d’État aux personnes handicapées, le FIPHFP accompagne les travailleurs dans l’adaptation des équipements nécessaires au travail à domicile. Deux aides sont proposées : l’aide relative à l’aménagement de l’environnement de travail et la participation au financement d’un équipement de visio-interprétation en langue des signes.

Autoriser une activité en présentiel (à temps complet ou partiel)

Lorsque les tâches ne peuvent pas être réalisées à distance ou nécessitent une présence sur le lieu de travail, le FIPHFP offre une aide exceptionnelle pour la prise en charge des masques dit inclusifs et une aide au transport domicile/travail.

Soutenir l’apprentissage

Afin de poursuivre les efforts sur la question de l’apprentissage, le FIPHFP continue d’accompagner les employeurs publics pour le maintien des contrats d’apprentissage. En plus des aides du FIPHFP mobilisables pour les apprentis, le Fonds met à disposition une aide visant à couvrir les frais inhérents à l’entrée en apprentissage, la prise en charge de 80% de la rémunération brute et des charges patronales ou encore le versement d’une prime en cas de titularisation ou de signature d’un contrat à durée indéterminée.

Pour faciliter les échanges, les formulaires de contact mis en place pendant le premier confinement pour les employeurs comme pour les agents sont toujours opérationnels. Présents à échelle locale, les Directeurs et Directrices Territoriaux du Handicap (DTH ) continuent de traiter les demandes d’information et de conseil.

Retrouvez le détail des aides mises en oeuvre dans le communiqué de presse ci-dessous :