La convention Handisport

Le lecteur multimédia peut être utilisé à partir de n'importe où sur la page en utilisant les touches suivantes :

  • p ou barre d'espace lecture / pause
  • s stop
  • r retour rapide de 10 secondes
  • f avance rapide de 10 secondes
  • c afficher / masquer les sous-titres
  • a activer / désactiver l'audio description
  • l afficher / masquer la langue des signes
  • m activer / désactiver le son
  • u ou 1 à 5 augmenter le volume
  • d ou 1 à 5 diminuer le volume

Transcription

Hélène Bérenguier, Directrice adjointe du FIPHFP

Le FIPHFP a choisi et décidé de s’engager auprès de la Fédération Française Handisport dans le cadre de ce partenariat pour permettre de construire et de favoriser la construction d’un avenir professionnel pour les jeunes sportifs et les sportifs de haut niveau en situation de handicap.

Cette convention de partenariat s’est construite autour de trois axes déterminants. Un premier axe plus orienté vers les jeunes sportifs et les sportifs de haut niveau, pour une meilleure connaissance de la fonction publique.

Un deuxième axe plus orienté vers les employeurs publics.

Un employeur ne va pas spontanément penser, dans sa gestion des RH pour un poste, à offrir une possibilité à quelqu’un qui est en fin de carrière sportive.

Et un troisième axe, qui lui est orienté vers la qualification de différents acteurs qui travaillent aujourd’hui dans la fonction publique.

La Fédération Française Handisport en partenariat avec le FIPHFP organise un premier job dating qui va permettre à des jeunes sportifs de rencontrer des employeurs de différentes fonctions publiques qui vont leur présenter le champ du possible et qui surtout vont découvrir qu’un sportif de haut niveau ou un jeune sportif a un avenir professionnel à construire et qu’il serait peut-être intéressant à un moment donné de le récupérer dans ses équipes.

Témoignages de différents sportifs de haut niveau en situation de handicap présents au Job dating

Clavel

Je suis fonctionnaire territorial. Sportivement j’ai été médaillé aux jeux paralympiques d’Athènes et je suis champion d’Europe aussi sur le 100m et le 200m en athlétisme.

Mehdi

Mehdi, 32 ans, vice président du Lutèce Handisport Club et à la recherche d’un emploi

Le sport a été pour moi une école de la vie. Le sport apporte beaucoup

Quelles sont les qualités d'un sportif en situation de handicap?

Sarah

Avec le sport on travaille sur le mental, sur la concentration, sur le travail de soi.

Emmanuel

C’est d’être capable de se dépasser dans certaines circonstances, d'ignorer la douleur et d’ignorer les détails du quotidien, donc le handicap.

Sarah

Il faut trouver des astuces : comment faire avec mon handicap ?

Mehdi

Présenter un projet, défendre mon projet, c’est pas des choses qu’on apprend à l’école, c’est des choses qu’on apprend avec la passion.

Quand on doit présenter devant une commission, on doit demander des sous, c’est comme une entreprise en fait. Je trouve ça super enrichissant, humainement et aussi professionnellement.

Sarah

C’est des qualités qu’il faut pour être opérationnel, quand on a un poste dans la fonction publique.

Yacine

Dès qu’on a la volonté, l’envie de faire quelque chose, on peut le faire.

Mehdi

Handicapé ou pas, ce qui compte ce sont les compétences, je pense.

Quel regard porte-t-on sur le handicap?

Clavel

Aujourd’hui je suis éducateur sportif, je fais pratiquer le sport aux enfants.

Mais le regard c’est plus le même. Quand je vais à l’entraînement, c’est moi qui redeviens élève, alors que juste une heure avant c’était moi le professeur. Le regard change, du coup le travail, pour moi en tout cas, se fait plus facilement.

Pourquoi la Fonction publique?

Sarah

On m’a conseillé, dans le cadre de mon BTS notariat, de tester les concours de la fonction publique.

Emmanuel

L’avantage de la fonction publique, c’est en général une plus grande souplesse dans les horaires, dans les charges de travail et surtout une possibilité d’évoluer vers différents postes en restant au sein de la même entité.

Quels obstacles rencontrez-vous?

Joseph

Les obstacles que je rencontre sont souvent les marches. J’ai un projet : quand il faut finaliser, il y a une marche d’escalier qui m’empêche de franchir. C’est mon pire cauchemar. En dehors de ça, je n’ai aucun obstacle dans ma vie.

Mehdi

En tant que personne handicapée, j’ai cette envie qu’on dise « il a fait son travail comme les autres », et peut-être même mieux.

Qu'avez-vous pensé du job-dating?

Joseph

Ce que j’ai trouvé intéressant dans cette journée sont les employés qui sont tellement géniaux, qui sont accueillants. Ils ont tous retenu mon CV et je me demande où est-ce que finalement je vais travailler. S’il va falloir me départager, je ne sais pas encore. C’était excellent.

Un message pour les sportifs ou pour les employeurs?

Sarah

Les sportifs je dirais que voilà, malgré le handicap, malgré les difficultés, il y a toujours de l’espoir et on peut toujours réussir. Pour les employeurs :
un handicap ça fait la différence, mais ça fait aussi la richesse d’une entreprise ou d’un pôle dans la fonction publique,donc pourquoi pas ?

Joseph

C’est quand on parle du handicap, que je me rends compte que je suis handicapé. Un employeur ne doit pas avoir peur. Ce n’est pas parce qu’on est handicapé physique ou handicapé mental qu’on ne réfléchit pas. Un fauteuil ça va être compliqué… » Rien n’est compliqué quand on a la volonté ! »