Retour sur le colloque régional du FIPHFP en Centre Val de Loire

Actualité

Jeudi 21 Juin 2018, le FIPHFP est allé à la rencontre des employeurs publics et des partenaires de la région Centre Val de Loire lors du colloque régional qu'il organisait à Tours. Cette matinée d’échanges autour de l'emploi des personnes en situation de handicap a rassemblé près de 100 participants.

En ouverture de la manifestation, Marc Desjardins, Directeur du FIPHFP , a rappelé la raison d’être de l’événement : Renforcer les liens entre l’ensemble des acteurs de la politique handicap, constituer des réseaux et poursuivre le travail de conviction du FIPHFP quant à l’importance de la politique handicap .

Christian Baudot, Directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts de Centre Val de Loire, a complété ces propos en rappelant la mission de gestion administrative du Fonds assurée par la Caisse des Dépôts et en félicitant les employeurs présents pour leur travail qui a permis d’atteindre un taux d’emploi légal de 5,77% en Centre Val de Loire.

Enfin, Edith Chatelais, Secrétaire générale aux affaires régionales de la Préfecture de Centre Val de Loire, a placé les notions de sensibilisation et de formation au cœur de son discours. Elle a également insisté sur la notion d’action collective : Nous devons continuer à travailler ensemble pour développer les actions qui fonctionnent, mais également pour en inventer d’autres car la société évolue. Il faut donc renouveler nos pratiques .

Table ronde sur le recrutement du colloque régional du FIPHFP en Centre Val de Loire
Table ronde sur l'avenir des politiques handicap  du colloque régional du FIPHFP en Centre Val de Loire
Table ronde sur le maintien dans l'emploi du colloque régional du FIPHFP en Centre Val de Loire

Trois tables rondes ont ensuite rythmé la conférence.

La première portait sur le recrutement à travers deux axes : l’apprentissage et le recours à l’article 27 qui permet à une personne en situation de handicap d’être recrutée par contrat (contrat d’une année qui peut aboutir à une titularisation). Elle était illustrée par les témoignages du Rectorat de l’Académie d’Orléans Tours qui fait régulièrement appel à cet article et du Département du Cher qui développe un accompagnement complet et sur-mesure pour ses apprentis en situation de handicap.

La seconde table ronde s’est intéressée à la problématique du maintien dans l’emploi et plus spécifiquement à la manière dont s’articulent les acteurs de ce maintien : collectivités, Cap  emploi, IME , Sameth, Centres de gestion... Cette thématique a été illustrée par les témoignages :

La dernière table ronde proposait le témoignage de Bruno Gendron, Président de la fédération française des aveugles en Val de Loire et membre du Comité national du FIPHFP , Il est intervenu pour évoquer l’avenir des politiques Handicap et la nécessité de « lutter contre les stéréotypes négatifs ». A ses côtés, Le directeur régional de la DIRECCTE Patrick Greliche a souligné les chantiers gouvernementaux en cours : Deux lois vont concerner le handicap : la loi Pacte et la loi Agir pour un choix volontaire de formation. Cela montre l’importance que le gouvernement attache à la question du handicap et de l’emploi de ceux qui en sont le plus éloigné .

En conclusion, Florian Guzdek, 2ème Vice-Président du Comité national, a encouragé les employeurs à continuer leur travail et à ne pas avoir peur de l’avenir. Il y aura peut-être une restructuration, peut-être des changements, mais le FIPHFP ne partira pas. Il faut juste savoir s’adapter .