SEEPH 2019 – 600 participants aux 2 journées organisées à Nice

Actualité

A l’occasion de la SEEPH 2019 et du 10ème anniversaire de leur conventionnement avec le FIPHFP , la Ville et la Métropole de Nice proposaient, les 21, 22 et 23 novembre, l’événement « Ensemble, partageons un autre regard sur le handicap ».

Organisée en partenariat avec l’Agefiph, Handy Job 06 et l’Association Trisomie 21 Alpes-Maritimes, la manifestation était gratuite et ouverte au grand public et aux professionnels.

Au programme de ces trois journées :

Deux journées de conférences autour de l’emploi et du handicap

Jeudi 21 et vendredi 22, les conférences et les orateurs se sont succédés au sein de l’Amphithéâtre de la Maison de l’Etudiant.

Table ronde lors du 10ème anniversaire de la convention entre le FIPHFP et la Métropole de Nice, le 21 novembre 2019

Après le lancement officiel de la manifestation par les élus, le FIPHFP , représenté par Hélène Berenguier, sa directrice adjointe, l’Agefiph, Cap emploi et OPCO ont détaillé les réformes à venir et leurs impacts lors d’une première table ronde

Hélène Berenguier s’est réjouie de cet événement partenarial où chacun a un rôle à jouer. Elle a indiqué les spécificités de la réforme de l’OETH dans la Fonction publique et fait un zoom sur les travaux ayant abouti à la parution du référentiel handicap.

La séquence suivante, animée par TH Conseil, a permis de comprendre les différents troubles DYS . A l’appui, des supports ludiques et disponibles sur le site de l’INSERM .

 « Entreprise inclusive et déficience intellectuelle : l’importance d’un système de coopération » était le thème de la table ronde suivante. Théo, aide animateur à l’Hôpital Privé Gériatrique des Sources, encadré par l’association Trisomie 21, a témoigné de son quotidien :  Je suis toujours à fond. Le travail, c’est important pour moi. Je voudrais faire une formation spécialisée sur les personnes âgées .

Deux prix « Coup de cœur de l’entreprise inclusive », remis Séverine Usin, vice-présidente de l’association Trisomie 21 dans les Alpes-Maritimes, ont ensuite récompensé la mobilisation de Monoprix et de Mc Donald à Nice, qui ont recruté un jeune trisomique dans leurs équipes.

Pour clore cette 1ère journée, Olivier James, auteur du livre « Supercap », a livré un témoignage poignant de l’importance de cultiver sa différence pour réussir. Pour réussir ma vie professionnelle, il m’a fallu être malin. J’ai toujours refusé la moindre aide car je veux me débrouiller seul .

La matinée du vendredi a été celle de grands témoins aux récits de vie hors du commun : Joseph Schovanec et Philippe Croizon.

Docteur en philosophie et sciences sociales à l’EHESS , écrivain et autiste voyageur, Joseph Schovanec se définit lui-même comme « un saltimbanque de l’autisme ». Il est revenu sur les difficultés rencontrées par les autistes dans le monde professionnel et dans leur vie de tous les jours : En France, on a eu quatre « Plan Autisme », mais aucun n’évoque l’avenir professionnel des autistes. Cela me choque . Il a clôturé son intervention est disant : Quand on a une vie atypique, rien ne sert de vouloir se standardiser .

Ancien métallier, et suite à un accident domestique, Philippe Croizon multiplie les exploits sportifs et les records comme la 1ère traversée de la Manche à la nage accomplie par un amputé des quatre membres. Il est revenu sur son parcours de vie et sur sa vision du monde du travail : Ce n’est pas moi qui suis en situation de handicap, c’est la société… Il reste tellement à faire ! Moi j’ai eu la chance de croiser un homme qui a changé ma vie, qui a changé le regard que je portais sur ma nouvelle vie. C’est le docteur Busnel au centre de rééducation de Kerpape. Grâce à lui, j’ai repris ma vie en main et je sais que tout est possible .

James Olivier lors du 10ème anniversaire de la convention entre le FIPHFP et la Métropole de Nice, le 21 novembre 2019
Joseph Schovanec lors du 10ème anniversaire de la convention entre le FIPHFP et la Métropole de Nice, le 21 novembre 2019
Philippe Croizon lors du 10ème anniversaire de la convention entre le FIPHFP et la Métropole de Nice, le 21 novembre 2019

La conférence « Handicap au travail : Politique RH, pratiques managériales en faveur du handicap » ouvrait l’après-midi avec l’intervention d’Handijob06 et de Christopher Say de la Métropole de Nice. Ce dernier a notamment rappelé que Moins de 10% des travailleurs handicapés ont besoin d’une adaptation de poste de travail, excepté sur des points organisationnels. La compensation n’est pas toujours celle que l’on imagine. Les différents témoins ont évoqué les freins et les solutions liées à l’emploi des travailleurs handicapés .

Enfin, en clôture de cette journée, Marilena Bertolino et Nathalie Pantaléon du Laboratoire d’anthropologie et de psychologie clinique, cognitive et sociales (LAPCOS ) de l’Université de Côte d’Azur, ont questionné les perceptions du handicap, les stéréotypes et la discrimination dans l’emploi : « Comment perçois-je mon collègue en situation de handicap qui bénéficie d’un aménagement de poste de travail ? ». Nathalie Pantaléon a ainsi souligné qu’ il est important et essentiel de développer un climat organisationnel inclusif au sein du collectif de travail pour éviter les discriminations .